Inutile de faire ces gaffes, nous les avons déjà faites pour vous

Petite liste de gaffes à éviter...

Restons humble !

Notre expérience est en fait une longue liste de conneries ... ( comme toujours, d'ailleurs, l'expérience n'est rien d'autre, n'en déplaise aux prétentieux...)
Pour vous éviter de les refaire et donc d'en payer les conséquences, en voici une liste non exhaustive...

1: Quand vous faites tourner le moteur, il faut toujours que l'hélice soit en place (si non, il risque de partir en sur-régime) et ...si cette hélice pousse l'air derrière, elle l'aspire devant...avec ce qui peut s'y trouver: tapis, housse, etc, etc... et en général...elle est cassée...

2: Le connecteur d'essence mal engagé laisse passer l'essence pendant quelques secondes ...mais pas assez longtemps pour un vol...

3:  La quille qui n'a pas été déposée fait très mauvais ménage avec ...l'hélice! Le mieux est de pouvoir la mettre au nez. Ainsi, l'installation dans le harnais est beaucoup plus facile et vous ne risquez plus de l'oublier à l'arrière... (comme sur les photos du STYL + de XAVIER)

4: Le fanion (ou manche à air) que vous avez oublié de mettre à 30 m devant vous (enfin, un peu sur le côté quand même!!!) vous aurait utilement indiqué qu'après votre quatrième foulée, le vent était brusquement passé cul...
Dans ce cas, vous auriez pu vous arrêtez gentiment en lachant l'accélérateur...

Attendez un meilleur créneau....Et s'il ne vient pas, remettez le vol à un autre jour!

On ne peut pas toujours choisir ses conditions d'attérissages mais on peut TOUJOURS renoncer avant de  décoller surtout lorsque la pression de l'environnement est forte (copains, famille, meeting... OU PIRE : une bonne dizaine de deltiste qui n'attendent QUE votre boite pour "casser" du MOSQUITO, c'est bien connu qu'en libre ,on ne râte jamais un déco...)

5: On ne décolle pas 50 m derrière un fil barbelé !!! Même si "normalement, ça passe largement!"

6 : Ne prenez pas de risque, ne gardez pas du mélange plus de 3 semaines. Utlisez uniquement de l'huile colorée, au moins vous serez sûr de ne pas l'avoir oubliée...

7: Ne volez jamais trop bas !
             -au dessus de 500 m les thermiques seront toujours beaucoup mieux organisés
             -les riverains ne pourront plus entendre votre moteur : et c'est FONDAMENTAL!

A ce propos, je trouve désolant de voir des individus faire des 360 entre 5 et 20 m sol, évidemment "plein gaz", pendant une demi-heure (ou plus!!!) : ça n'intéresse personne, il en faut d'autre pour nous en foutre plein la vue! et ça casse les oreilles de tout le monde!

8: Quand vous faites un geste, assurez-vous qu'il a eu un effet ; par exemple : je sors les jambes de train : sont-elles bien en place?
N'attendez pas trop bas pour ouvrir le harnais, pas moins de 350 m ( j'ai mis une fois 20 mn à démêler une corde d'ouverture...

9: N'oubliez pas dans la prévol :

          -que les aiguilles du parachute doivent être bien en place (un parachute qui s'ouvre devant    
           une hélice, je vous laisse imaginer...),
          -que la biellette de commande du carburateur est bien sur sa butée quand l'accélérateur                    est relâché.

10:  Attention, quand vous prenez l'accélérateur à bouche au passage du câble: il doit passer au milieu du trapèze et non faire le tour du montant, sinon, il vous sera arraché par ce montant quand vous vous coucherez...

11: Si vous sentez qu'après 15 mètres de course l'aile est toujours aussi lourde, il est inutile d'insister (bêtement) arrêter calmement en lachant la pince d'accélérateur.
Si vous n'avez pas pensé à vous arrêter et que "les carottes sont cuites", il y a une chance de limité les dégâts  en:
lachant la pince
se couchant pour faire un posé couché
Evidement...Il faut des roulettes !!! et un champ où les roues peuvent rouler...
Si vous êtes dans l'axe, l'hélice ne doit pas toucher , les cordes latérales ne servent à rien dans ce cas de figure car l'aile doit s'affésser vers l'arrière.

12: Attention que la petite goupille qui est senser sécuriser la goupille qui fixe le moyeu d'hélice soit bien un ANNEAU brisé et non un goupille type omega : j'en ai perdu une ...avant de perdre l'hélice...en vol!!!

Par la même occasion: il est IMPERATIF de remplacer TOUS les ans le boulon de fixation de la grande poulie sur l'arbre et la goupille de fixation du moyeu qui peuvent casser en cisaillement par fatigue ( et qui le font!!!)

13: en attendant une nouvelle trouvaille

Joël LETOUZEY


30/03/2007
7 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres