parachute aérofrein et attérissage couché

Le bocage normand surtout dans le sud manche n'est pas idéal pour un attérissage de secours avec ses petits champs entourés d'arbres souvent hauts.

Je pensais depuis longtemps adapter un parachute de freinage ( drag chut...) mais j'ai toujours eu peur qu'il se prenne dans la quille...

J'ai donc essayé de l'ouvrir entre les jambes du train d'attérissage du MOSQUITO et ça marche plutôt bien ...une fois ouvert!

Il est situé dans une zone assez turbulente et les 2 cordes qui retiennent les jambes de train et qui se croisent devant le moteur ont tendance à étrangler la coupole. Il faut donc lui donner un coup de savate pour forcer son ouverture .
Une fois ouvert, l'ensemble est très stable : pas de lacet induit, pas de marsouinage!

Le taux de chute "monte" très facilement à 5m/s mais on doit pouvoir faire mieux! J'étais à 195 m en début de finale et sans trop tirer, j'ai poser 330m plus loin ( soit une pente de 30°).

Il est donc possible sans problème de poser dans un champ de 100m en entrant en finale à 50m...Et comme lorqu'on vole lentement la finesse n'est pas trop dégradée, il est possible de l'ouvrir à 350 m sol pour ne pas avoir à paniquer au dernier moment.

Sur les photos vous pouvez voir que je pose" coucher " après avoir protégé la poche de parachute avec une planche de piscine ( amovible ...pour ouvrir le parachute si besoin...).

Ca marche plutôt bien également : tenganter, jusqu'à faire frotter la planche et juste avant que les roues touchent à leur tour ( un peu après) tout pousser bien en ligne. Quand l'aile s'arrête, elle tombe sur le MOSQUITO sans dommage. Attention, si vous n'êtes pas dans l'axe, le MOSQUITO peut basculer sur le coté et vous pouvez tordre le chassis, mais en cas critique, il vaut mieux tordre un chassis qu'un genou...(j'ai donné!!!).

voici quelques photos pour illustrer:


décollage


il n'y a pas une pompe et je mettrai 10 mn pour arriver à 900m soit un taux de montée de 1m50 par seconde.

voici la finale avec le drag chut ouvert entre les jambes du train ( évidemment, il n'est plus question de remettre le moteur...)

on tangente en rendant la main


les cannes touchent on continue de tangenter


L'attérissage"couché" est vraiment confortable et  COMPLÉTEMENT dé-stressant!!!

A bientôt.

Cordialement

PS :

En fin de pliage pliage:

sans commentaire...


21/10/2007
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres